Skip to content

State of the Union Speech

janvier 27, 2010
Hello peuple de France! Me revoilà. Vous me reconnaissez? Je suis Barack Hussein Obama II, le quarante-quatrième président des Etats-Unis d’Amérique et le Messie que tout un peuple uni dans la brotherhood attitude attendait depuis des siècles et des siècles.

Dans quelques heures, je m’adresserai au Congrès lors du discours sur l’état de l’Union. J’aime bien me rendre devant le Congrès. Cela me rappelle mes années durant lesquelles j’occupais le siège de Sénateur de l’Illinois. Et puis surtout, ce sera l’occasion de revoir de vieilles connaissances, de discuter de la phase finale du Super Bowl, de m’enfiler une bud à la cafet’ et de se taper sur le bide en évoquant l’intervention télévisée de votre président en direct de la terrasse d’un café situé quelque part sur une aire d’autoroute entre Tourcoing et Calais.

Ici, à Washington D.C, le cadre est évidemment bien plus solennel, pour ne pas dire purement et simplement monarchiste. Ce discours, trouvant ses racines dans la pratique constitutionnelle britannique, ne pourrait souffrir de la moindre comparaison avec la prestation cocardière et populiste de votre président.

Et puis de toute manière, je l’ai dit et je le répète: le Messie c’est moi et il n’y pas de place pour Nicolas.

Alors que dire aux parlementaires et aux millions d’américains qui me regarderont tout à l’heure à la télévision et qui sont de plus en plus perplexes sur mes capacités à tout réformer? Que le Messie n’a pas construit Paris en trois heures? Que la Providence s’acharne sur ma présidence?

Non peuple de France. Rien de tout cela.N’ayez pas peur! Faites moi confiance et débarrassez-vous de ces faux prophètes, charlatans et vendeurs d’indulgences. Vous m’avez fait confiance et je ne vous décevrai pas.

Votre président, hier soir, vous a promis que le chômage commencerait à reculer d’ici quelques mois et que vous pourrez enfin retrouver une vie décente et un emploi stable. C’est tout simplement impossible. Je suis le seul être vivant capable d’influencer directement votre existence et vous ne pouvez l’ignorer puisque vous m’avez largement élu!

C’est pour cela que ce soir, devant les chambres réunies en Congrès à Washington
D.C, en présentant les grandes lignes de ma politique pour les mois à venir, toi, peuple de France, tu seras à mes côtés et c’est en pensant toi, aussi, que je m’engagerai à combattre le chômage;  à réduire les inégalités; à éradiquer la pauvreté et le lèpre des rues de Calais; à regagner la confiance des classes moyennes, les premières victimes de la crise et enfin, à frapper du poing sur la table pour signifier au peuple indonésien que sa dernière velléité, celle qui consiste à vouloir me déboulonner, à me désarçonner comme un vulgaire dictateur irakien, aura des conséquences graves, directes et sérieuses sur le niveau des eaux du détroit de Malacca.

Qu’on se le dise peuple de France: Barrack Hussein Obama ne vous décevra pas. He is the only; the One: The Messiah!
Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :